Chers fanboys

Il était une fois, un type de personne fortement énervant. Ces gens, trolls professionnels sans le savoir, peuplent les internets au moment d’élections: j’ai nommé les fanboys politiques, autrement appelés ceux-dont-on-ne-doit-pas-lire-les-publications.

Oh God Why

Clairement vous me tapez sur le système (et je ne dois pas être le seul). Pourquoi, mais pourquoi vous faites ça ? N’en avez-vous pas marre de tuer des centaines de chatons à chacune de vos publications ?

Je pense que l’on peut répertorier (globalement) deux types de fanboys politiques: ceux qui floodent de façon incessante le camps inverse et ceux qui prennent la parole des membres de leur parti pour la parole d’un Dieu, et bien entendu un fanboy peut appartenir à ces deux catégories et là ça fait mal aux yeux. Retour sur ces deux catégories. Les premiers, aka fanboy-flood, sont les pires pour les yeux. Ils écrivent des publications 23 heures sur 24 à l’encontre du (ou des) camp(s) adverse. Ce qu’ils ne semblent pas comprendre cependant c’est que ça ne sert pas du tout leur camp: plus t’es lourd et moins on t’aime (no offense M. Hollande, je ne parle pas de poids ) et franchement durant cette campagne présidentielle, des lourds il y en a eu sur Twitter, mais par paquet de 100; genre pour 100 fanboys achetés les dix prochains offerts. Disons que ceux là tapent excessivement sur le système mais comme on dit : ils aboient plus qu’ils ne mordent. Mais la seconde catégorie…

Bon clairement, la seconde catégorie, aka les fanboys-WTF-Is-a-Brain me font très peur. Ce sont des gens, qui, lorsqu’on les lit, vous font ressentir la vague impression qu’ils ont été évidés de leurs cerveaux et qu’on en a remplacé le contenu par ça :

Vous ne voyez rien ? C’est normal. Leurs cerveaux ont été remplacé par de l’air. Oui, oui. Je maintiens et j’assume. Ça pue le No-brain c’est lamentable. Le regard subjectif qu’ils posent sur la politique est effrayant, vraiment. Ils sont incapables de remettre en cause la moindre déclaration de leur parti, la moindre directive, la moindre initiative. Ils ne se posent aucune question, ne réfléchissent pas: ils vomissent les mots de leur parti sans concession. Vous êtes des crétins. Vous n’avez aucune capacité d’analyse et vous vous emprisonnez vous même dans une méthode de pensée qui détruit la réflexion. C’est très dangereux. Ce qui est tout aussi dangereux c’est que ce fanboy-isme tend à se répandre d’une manière tragiquement rapide dans tous les partis politiques et notamment parmi les plus jeunes. Dis-donc, l’éducation nationale n’échouerait pas à former les futurs citoyens (Oui, c’était un troll facile et gratuit)? Et pour faire la liaison avec l’histoire, et sans entrer dans le godwin, on sait ce que donne une jeunesse écervelée dans des situations de crises et de fortes tensions, sociales notamment. Après, je ne suis pas un spécialiste, mais il est évident qu’un peu de recul et de réflexion ne font pas de mal de temps à autre.

Pour conclure, chers fanboys, je vous en conjure: aux prochaines élections utilisez vos cerveaux. Ça vous changera pour une fois.

_________________________________________________________

The Jimi Hendrix Experience – Fire

Guided by Voices – As We Go Up, We Go down

Suicidal Tendencies – Institutionalised

Queens Of The Stone Age – I’m Designer

Queens Of The Stone Age – Make It wit Chu

Publicités
Cet article a été publié dans bidules. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Chers fanboys

  1. theotix dit :

    Ouai c vré Sarkozy, on t'<3 tré for é on te soutien, le gran Srkozy presiden
    (#TruStory sur faceshit) *facepalm

  2. Bordel à pute je suis une fan-girl pas une fan-boy \o/

    • spartition dit :

      Toutes mes excuses, mais sans troller, je pense qu’il y a plus de fanboys que de fangirls. Et en soit, c’est un compliment pour la gent féminine.

  3. Nan mais les fangirl c’est pire que les fanboys. Elles sont encore plus conne et en plus elles sont toutes moches. (sauf moi)

  4. Mais en fait non je retire ce que j’ai dis les fangirls FDG sont trop belles.

  5. Tsigorf dit :

    Tellement complet que rien à redire…

    Hormis qu’à force de troller des conneries, les xp de ces fanboys doivent être au dessous du zéro absolu…
    Et ce n’est pas en envoyant des articles de plis de deux lignes que ça résout le problème : « Arrête tes conneries, j’ai raison et voilà. » qu’ils répliquent, ce qui cache expressément un : « Ah putain c’qu’il est balaise de former un pavé de plus de deux lignes avec moins de deux fautes par mots… Rha j’vais dire que j’ai tout lu et que j’ai raison, j’ai la flemme… »

    Oui, je connais bien ce genre de cas, j’en suis entouré (non, je ne parle pas de vous qui me lisez mais de ceux qui ont la flemme) et j’y suis passé (je l’avoue) il n’y a pas si longtemps mais en ai rescapé.

    Bon article sinon.

  6. Gordon dit :

    C’est mignon tout plein, mais c’est à peu près aussi constructif que dire « LOL Sarko il comprend rien, il est trop nul ». Ça défoule un quart de seconde, mais c’est assez basique comme réflexion.

    Tu ne t’es pas demandé comment ces personnes en étaient arrivées là ? Comment quelqu’un comme 3M, appartenant très clairement à la deuxième catégories de personnes sur lesquelles tu tapes dans ton billet, a non seulement été élue, mais gagne aujourd’hui un salaire plus élevé que ce que ni toi ni moi ne pourrons espérer toucher un jour ? Tu n’as pas l’impression qu’au fond, elle réussit parfaitement son ouvrage, et que, de son point de vue, elle a réussi sa vie ?

    Tout ici n’est que question de point de vue. C’est d’ailleurs ce qui sépare fondamentalement les courants politiques : le point de vue qu’on prend pour réfléchir sur la société. Dans le cas présent, on a d’un côté le citoyen qui s’accroche à l’idée d’une démocratie, de l’autre une personne pragmatique, ne cherchant pas à améliorer le monde mais simplement à en tirer profit. Cette personne obéit strictement au « parlez de moi, en bien ou en mal, mais parlez de moi », et, si tu observes bien, même la première catégorie de tes « fanboys » évite de nommer explicitement les adversaires, mais met bel et bien en valeur son camp, de sorte à ce que le public bête et méchant (c’est à dire fondamentalement le public visé) intègre dans sa tête ce simple message ; « X c’est des méchants, Y c’est des gentils ». Il n’y a, dans bien trop de cas, pas besoin d’approfondir plus pour rallier les ignorants à sa cause. Et l’autre « stratégie » part très exactement du même principe. L’objectif est simplement d’imposer la présence de son camp dans les esprits, en profitant du système qui favorise le bipartisme, et le fait que les gros puissent étouffer les petits.

    Pour conclure, tu te trompes lorsque tu dis « plus t’es lourd et moins on t’aime ». C’est peut-être le cas pour toi qui sais avoir un esprit critique et ne pas prendre tout ce qu’on te dit comme argent comptant, mais n’oublie pas l’immense masse végétative de gens informés par TF1 et la télé-réalité.

    Quand on y pense, ces gens doivent être rootkités, n’importe qui a un accès en écriture :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s